Vannes : un coeur de ville très convoitée

LI3 Découvrez l'analyse du marché immobilier vannetais par Maud Caudal, Demeures Marines, dans le numéro d'octobre du magazine LogicImmo.

Vannes : un cœur de ville de plus en plus convoité

La demande pour les biens de standing situés dans centre-ville de Vannes atteint des records en 2017. Phénomène récent, des familles parisiennes viennent s'installer en nombre.

Sur un marché du centre-ville de Vannes déjà très tendu, la concurrence entre acheteurs vannetais et acquéreurs extérieurs s'accentue. « Notre clientèle est majoritairement composée de Franciliens, d'expatriés et d'étrangers », précise Maud Caudal, chasseur immobilier à Demeures Marines.

Actifs délocalisés. Concernant la clientèle parisienne, cette professionnelle souligne l'arrivée d'une nouvelle catégorie de profils. « Nous rencontrons de plus en plus fréquemment des familles de quadragénaires parisiens en quête d'une vie plus agréable, grâce au télétravail et aux possibilités de déplacement offertes par la LGV (Ligne à grande vitesse, N.D.L.R) »


L3BIS
Transition en douceur. Attachée au cadre exceptionnel offert par la cité des Vénètes, cette clientèle cible prioritairement le centre pour ses commerces, ses écoles, la proximité de la gare, le port...  « Ces acquéreurs parisiens veulent une transition en douceur : ils visent le confort d'une vie citadine sans les contraintes qui y sont attachées », souligne Maud Caudal. « Dans le cœur de ville de Vannes, ces familles y trouvent leur compte : tout se fait à pied », renchérit-elle.

Eléments de confort. Si les maisons de maîtres sont particulièrement appréciées par les acquéreurs aisés  qui s'installent à Vannes, les appartements centraux sont également convoités, notamment quand les prestations au rendez-vous, ce qui est très rare à intramuros ou à proximité immédiate. Dans cette dernière catégorie, Maud Caudal cite le cas d'un T3 de 64 m² de standing avec ascenseur, balcon et emplacement de parking, situé sur la rive droite du port, actuellement présenté à la vente pour 299 000 euros.

Marché caché. Le cachet du centre-ville historique de la préfecture du Morbihan se retrouve dans la qualité de son architecture, avec une multitude de « pépites » à dénicher. Maud Caudal se souvient d'avoir récemment conclu une transaction pour une belle maison bourgeoise de 170 m² habitables, située tout près des remparts et bénéficiant d'une parcelle de 300 m², pour 670 000 euros. Mais la plupart des biens exceptionnels dont Demeures Marines s'est fait une spécialité ne se retrouve pas affichés en agence. Ils sont proposés en toute discrétion à une clientèle triée sur le volet.

Verbatim - Maud Caudal Demeures Marines

« Dans le centre-ville, la demande s'est exacerbée depuis la mise en service de la ligne LGV cet été. La capitale n'est plus qu'à 2h30 de Vannes. »

Aymeric Val - Magazine Logic-Immo.com - Nantes, Angers, Littoral & Morbihan - Oct/Nov 2017